Raspbian Jessie Lite version de novembre 2016 “headless”

Nouvelle version de Raspbian Jessie Lite de novembre 2016

 

raspbian version novembre

 

La nouvelle version de Raspbian Jessie Lite sortie le 25 novembre 2016 inaugure la désactivation par défaut de la connexion ssh pour des raisons de sécurité.

Dans le tutoriel d’installation de Nextcloud sur Raspbian, la connexion SSH est requise.

L’installation “headless” de Raspbian (c’est à dire sans clavier ni écran branché directement sur le Pi) nécessite maintenant une étape supplémentaire pour être réalisée. Les notes de version nous indiquent qu’il faut simplement créer un fichier ssh sur la partition de démarrage de Raspbian (* SSH disabled by default; can be enabled by creating a file with name “ssh” in boot partition).

 

Voici comment faire depuis un ordinateur sous Linux :

(Pour Windows, se reporter à cette page)

Copie de Raspian Jessie Lite sur la microcarte SD

On télécharge l’image compressée de Raspbian Jessie Lite version Novembre 2016 sur le site de raspberrypi.org

et ensuite on se rend dans notre répertoire de téléchargement et on décompresse l’image :

$ cd ~/Téléchargements
$ unzip 2016-11-25-raspbian-jessie-lite.zip  
Archive:  2016-11-25-raspbian-jessie-lite.zip 
inflating: 2016-11-25-raspbian-jessie-lite.img

 

Il va falloir ensuite repérer le volume désignant la carte SD avant de copier l’image. On lance la commande lsblk sans la carte :

$ lsblk 
NAME           MAJ:MIN RM   SIZE RO TYPE  MOUNTPOINT 
sda              8:0    0 931,5G  0 disk   
├─sda1           8:1    0   250M  0 part  /boot/efi 
├─sda2           8:2    0   250M  0 part  /boot 
└─sda3           8:3    0   550G  0 part   
sr0             11:0    1  1024M  0 rom

 

Puis on répète l’opération avec la carte SD insérée dans l’ordinateur :

$ lsblk
NAME           MAJ:MIN RM   SIZE RO TYPE  MOUNTPOINT
sda              8:0    0 931,5G  0 disk
├─sda1           8:1    0   250M  0 part  /boot/efi
├─sda2           8:2    0   250M  0 part  /boot
└─sda3           8:3    0   550G  0 part
sdc              8:32   1  58,6G  0 disk
├─sdc1           8:33   1     5M  0 part
└─sdc2           8:34   1    12G  0 part
sr0

 

Le volume sdc est apparu, c’est celui qui concerne la carte (ne pas s’inquiéter si l’on n’a pas sdc1 et 2 ensuite, cela dépend de l’utilisation précédente de la carte).

Pour copier l’image de Raspbian sur la carte SD (en remplaçant sdX par le nom du volume, ici sdc) :

$ sudo dd if=~/Téléchargements/2016-11-25-raspbian-jessie-lite.img of=/dev/sdX
$ sync

ATTENTION A LA COMMANDE dd QUI PEUT EFFACER LE MAUVAIS DISQUE SANS AVERTISSEMENT SI VOUS AVEZ FAIT UNE ERREUR DANS LE VOLUME.

La carte SD contient désormais le système Raspbian. Il faut maintenant activer le ssh.

 

Activation du SSH sur Raspbian version novembre 2016

 

Nous allons “monter” la partition de démarrage du Pi et y insérer le fichier ssh

On vérifie une nouvelle fois le volume du Pi :

$ lsblk 
NAME           MAJ:MIN RM   SIZE RO TYPE  MOUNTPOINT 
sda              8:0    0 931,5G  0 disk   
├─sda1           8:1    0   250M  0 part  /boot/efi 
├─sda2           8:2    0   250M  0 part  /boot 
└─sda3           8:3    0   550G  0 part   sdc              8:32   1  58,6G  0 disk   
├─sdc1           8:33   1    63M  0 part   
└─sdc2           8:34   1   1,2G  0 part   
sr0             11:0    1  1024M  0 rom

 

Repérer les deux partitions contenant raspbian.
Ici :
– sdc1 taille 63M
– sdc2 taille 1,2G
La partition de taille 63M est la partition de boot.
Pour activer le SSH dont nous aurons besoin ensuite, il faut la monter dans un répertoire que nous allons créer :

$ sudo mkdir /media/pi
$ sudo mount /dev/sdc1 /media/pi/
$ cd /media/pi

 

Nous allons maintenant créer un fichier vide nommé ssh :

$ sudo touch ssh

 

On vérifie qu’il a bien été créé :

$ ls 
COPYING.linux     LICENSE.oracle          bcm2708-rpi-b.dtb   bcm2709-rpi-2-b.dtb  bcm2710-rpi-cm3.dtb  
cmdline.txt  fixup.dat     fixup_db.dat  issue.txt   kernel7.img  ssh start_cd.elf  start_x.elf 
LICENCE.broadcom  bcm2708-rpi-b-plus.dtb  bcm2708-rpi-cm.dtb  bcm2710-rpi-3-b.dtb  bootcode.bin         
config.txt   fixup_cd.dat  fixup_x.dat   kernel.img  overlays     start.elf  start_db.elf

 

On démonte la partition de démarrage et on enlève le répertoire temporaire :

$ cd
$ sudo umount /media/pi
$ sudo rmdir /media/pi

 

On va maintenant tester notre connexion ssh :

 

Première connexion au Raspberry Pi

Insérer la carte SD dans le Raspberry Pi, connecter le câble ethernet et brancher le Pi au secteur.
Le témoin vert va s’allumer longuement (le temps pour le système de s’étendre automatiquement sur l’ensemble de la carte SD). Lorsque le témoin s’éteint, ou clignote lentement, nous pouvons rechercher l’adresse IP interne du Pi.

Découverte de l’adresse IP du Raspberry Pi

Depuis l’ordinateur (remplacer 192.168.0 par votre adresse réseau avec la commande ip – voir ici) :

$ sudo nmap -p 22 192.168.0.0/24

Starting Nmap 7.31 ( https://nmap.org ) at 2016-12-01 22:20 CET 
Nmap scan report for 192.168.0.10 
Host is up (0.00052s latency). 
PORT   STATE SERVICE 
22/tcp open  ssh 
MAC Address: B8:27:EB:A2:80:62 (Raspberry Pi Foundation) 

Nmap scan report for 192.168.0.11 
Host is up (0.000040s latency). 
PORT   STATE  SERVICE 
22/tcp closed ssh

Dans ce cas, nmap a trouvé deux adresses IP et a indiqué celle du Raspberry Pi = 192.168.0.10

Connexion en SSH

Remplacer 192.168.0.10 par l’adresse que vous avez trouvée :

$ ssh pi@192.168.0.10
The authenticity of host '192.168.0.10 (192.168.0.10)' can't be established. 
ECDSA key fingerprint is SHA256:4FHQpt(…)

Are you sure you want to continue connecting (yes/no)? yes

Warning: Permanently added '192.168.0.10' (ECDSA) to the list of known hosts.

pi@192.168.0.10's password: raspberry

The programs included with the Debian GNU/Linux system are free software; 
the exact distribution terms for each program are described in the 
individual files in /usr/share/doc/*/copyright. 

Debian GNU/Linux comes with ABSOLUTELY NO WARRANTY, to the extent 
permitted by applicable law. 

SSH is enabled and the default password for the 'pi' user has not been changed. 
This is a security risk - please login as the 'pi' user and type 'passwd' to set a new password. 

Nous sommes connectés sur le Pi !

 

pi@raspberrypi:~ $

A partir de là, nous pouvons continuer l’installation de Nextcloud sur Pi comme indiqué dans le guide.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *